De l'autre côté de la flaque d'eau
 
Le Grito de Dolores

Par convention, le Grito de Dolores (le Cri de Dolores) est considéré comme le moment auquel s'entame la guerre d'Indépendance du Mexique. Le Grito de Dolores est en fait l'appel du prêtre Miguel Hidalgo y Costilla (en compagnie d'Ignacio Allende et de Juan Aldama) à ses paroissiens pour s'élever contre l'autorité du Vice-Royaume de la Nouvelle Espagne (car le Mexique était géré par le Vice-Roi de la Nouvelle Espagne - le Roi d'Espagne reignant de fait sur sa colonie). Au matin du 16 septembre de de 1810, Miguel Hidalgo convoque par le tocsin du clocher la population de Dolores (aujourd'hui Dolores Hidalgo, état de Guanajuato).

Une fois rassemblée la population devant l'église, le prêtre Hidalgo prononce un sermón émotif, à la fin duquel il crie :

¡Viva la Virgen de Guadalupe! ¡Abajo el mal gobierno! ¡viva Fernando VII!

(Vive la Vierge de Guadalupe ! A bas le mauvais gouvernement ! Vive Fernando VII !)
Le texte de ce cri a été altéré postérieurement pour servir les intérêts des gouvernements respectifs, avec des additions comme "Vive l'Amérique espagnole" (un ajout postérieur), "A mort les gachupines" (terme méprisant désignant les Espagnols - une expression de rivalité qui apparaîtra seulement plus tard de la part Miguel Hidalgo) ou "Viva Mexico" (conformément au cri actuel d'indépendance proféré par le président du Mexique à l'occasion des fêtes commémoratives de l'Indépendance, mais que Hidalgo n'a pas pu avoir proféré, le nom du futur pays indépendant n'ayant pas encore été déterminé et ne connaissant pas son destin).

? partir de là commença une guerre d'indépendance qui ne cessera que le 27 septembre de de 1821, avec la signature du Traité de Cordoue, par lequel fut ratifié par l'Espagne l'indépendance du Mexique.

La cloche que fit sonner Hidalgo pour donner le Grito de Dolores se trouve actuellement sur la haute corniche du balcon présidentiel du Palais National, sur la place Zócalo de la ville de Mexico.
Le président du Mexique la fait sonner chaque 15 septembre, en commémoration de l'anniversaire du début du processus independentiste mexicain, en proclamant des vivats à la patrie inspirées éloignément celles de Hidalgo et qui varient d'année en année, bien qu'avec des parties presque invariables (la fin du discours avec un triple ¡Viva México!, le vivat aux héros independentistes et à d'autres personnalités).

Pendant le XIXéme siècle le grito était commémoré le 16 septembre, mais le président Porfirio Díaz a changé la date de la célébration pour le jour d'avant, la faisant coïncider avec son anniversaire.

 
¤ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Olga  ¤  lundi 17 septembre 2007 à 11:25

Ah et le 16 person travail... et c bien car on fait la fete le 15 nuit... mais le 16 matin il y a un defile de les differentes organizations du govern (cest a dire les fonctionnaires et militaires et sportives etc)... qui font le defile dans mexico city... avec tous les fonctionnaires du president et le president meme present...

Et nous... on dorsssssssss bcp hehehehe....

 
¤ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire