De l'autre côté de la flaque d'eau
 
Un voyage... mouvementé !!

Une soirée sympa

Vendredi soir, on fini les valises, on charge la voiture, et on se dirige à Salon chez Olivier pour la première étape du voyage.

Arrivés à Salon, on décharge rapidement les petites valises, mais je laisse les 2 grosses valises (plus de 20kg chacune) dans la voiture, pour une nuit, garée devant la maison, en plus on va partir tôt demain, pas envie de tout charger encore à 7 heures du matin...

La soirée se passe très bien, on mange une fondue bourguignonne excellente.
La nuit fut un peu pénible, merci à Zoé, la minette d'Olivier, qui n'a pas arrêté de tourner, gratter, griffer et mordre de toute la nuit.

Un réveil difficile

Le matin, douche rapide, et on descend les valises. Au moment de charger la voiture, horreur :
La voiture a été fracturée (la vitre arrière gauche a explosé) et ils ont volé les 2 grosses valises qui étaient restées à l'intérieur. Ca commence bien :-(
Bon, il faut y aller quand même, on charge le peu de valises qui nous restent dans la voiture d'Olivier, et on part pour l'aéroport.

L'enregistrement se passe bien, à part qu'Olga n'a pas tous les billets, on lui donnera les autres à Munich, mais sinon pas de retard.
Je donne mes papiers de la voiture à Olivier, je lui signe une procuration pour qu'il fasse toutes les démarches (police, assurance, etc.) et on embarque pour Munich.

Du retard à la première escale

Arrivés à Munich, on est un peu en retard. On va pour prendre le prochain vol, il n'y a pas beaucoup de temps... Ils vérifient le passeport d'Olga et son visa, et l'ordi de la bonne femme ne semble pas accepter son visa... perte de temps supplémentaire. Il a fallu courir pour aller chercher le billet et embarquer, on est les derniers dans l'avion.
Et en plus, alors que l'on devait avoir des places l'un derrière l'autre, on est complètement séparés ! Bon, pas très grave, il y a de la place, et elle peut venir s'asseoir à côté de moi.

Long long long, le voyage

12 heures de vol, l'avion est assez confortable, mais c'est super long. En plus, comme c'est tout de jour (on décolle à 11h30 heure locale et on atterit à 14h30 heure locale), beaucoup de mouvement, du personnel de bord comme des passagers. Pas facile de dormir dans ces conditions, d'autant plus que les problèmes de valises ne nous aident pas à nous relaxer.

Bref, ça se passe quand même, 2 repas, boissons, etc, des films de temps en temps, mais aucun temps de repos.

On atterrit finalement à Los Angeles, avant de prendre un petit avion pour San Diego

Passage de douane

A la douane, c'est un vrai désastre : il a fallu (dans l'avion) remplir des déclarations de douane et d'immigration (la fameuse feuille verte avec les questions à la con). Le premier officier (de l'immigration) est sympa : Vous êtes en transit pour le Mexique ? Vous allez faire quoi ? (je vais voir la famille de ma petite amie) Elle est où ? (juste derrière) Vous êtes mariés ? (pas encore, je vais rencontrer la famille pour la première fois)... Ca se passe très bien.

Ensuite, récupération des valises et passage à la douane. L'officier, toujours très sympa, discute un peu, Olga lui dit (comme elle l'a déclaré) qu'elle transporte des produits alimentaires, et il dit que ca devrait passer, comme on n'est que de passage pour aller au Mexique, mais il faut quand même passer au service de vérification.
La, c'est pas pareil, l'officier Lopez, pas agréable du tout, qui m'envoie bouler parce que je veux passer avec elle pour compléter les informations (expliquer ce qu'est un saucisson, par exemple), qui fait tout un foin parce qu'Olga a déclaré être en transit pour le Mexique alors que son aéroport final c'est San Diego, qui l'accuse d'avoir menti (ce qui est, je vous le rappelle, le pire crime aux USA)... Au final, il balance les saucissons à la poubelle (snif snif, des saucissons de l'Ariège) et elle peut passer, mais ce pendejo (je ne traduirai pas ce mot en français...) l'a fait pleurer, après tout ce qui nous est arrivé depuis ce matin... Ca faisait quand même beaucoup, et ça faisait déjà une longue journée (il est minuit en France).

Dernière étape

Bref, on passe, on va prendre l'autre avion, le petit moustique qui nous amènera à San Diego où nous attendra Magdalena, la mère d'Olga. Pour une fois, tout se passe bien, on récupère nos valises, on va à l'autre terminal, et on rejoint Magdalena et Jorge (le frère d'Olga), qui nous attendaient devant le Starbuck Café (le meilleur endroit pour qu'Olga arrive à trouver, juste à l'odeur !)

Après les retrouvailles et les présentations, on prend la voiture (quelle chance qu'on nous ait volé les valises, tout ne rentrait pas, sinon :-/ ) direction Mexicali, en passant par le côté états-unien de la frontière.
Une halte au IHOP (International House Of Pancakes) pour remplir la panse, à la station Shell pour la panse de la Chevrolet Malibu, et zou !
Un peu de brouillard sur la route (dans mon cerveau aussi) et on arrive vers minuit (9 heures du matin en france !) à la maison.

Accueil des amis

Après quelques minutes pour faire pipi, se poser un peu, Mauricio et Malibe arrivent pour nous emmener manger de la Carne Asada chez Alma, avec Ginna et Samuel et Samuelito. (la prochaine fois je ferai des photos pour expliquer la nourriture, y'aura un autre article !)

On n'est pas restés très longtemps parce qu'on était très fatigués, mais ils sont très sympa et j'ai beaucoup apprécié la soirée.

Après ça, ben dodo, bien mérité, et repos le dimanche (il est 2h30 et on est toujours à trainer à la maison pour l'instant)

 
¤ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Dany  ¤  jeudi 18 octobre 2007 à 15:27

Ils sont quand-même vraiment grave les américains! Et moi qui pensais que c'était du domaine de l'exagération collective... Je n'imaginais pas ça à ce point pathétique. Tu penses que vous allez pouvoir tenir tout ce temps sans sauciflard? lol
Ne lésine pas sur les photos! Tu sais que j'adore ça! lol

 
2.   Chente  ¤  jeudi 18 octobre 2007 à 18:40

Bah on va se passer de siflard, tant pis... Ca veut juste dire qu'il faudra s'emmerder 4 fois plus pour faire passer de la bonne bouffe (a savoir passer par Mexico city, c'est plus cher, plus long...)

Pour les photos, j'y pense mais bon, t'as qu'à demander a la jolie secrétaire de te faire les descriptions à voix haute ;-)

 
¤ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire