De l'autre côté de la flaque d'eau
 
Du nom de famille et du mariage

En France, on le sait, quand on se marie, Mademoiselle devient Madame, et prend, la plupart du temps, comme nom d'usage celui de son mari. Ceci, parce que la loi le lui permet depuis le 6 fructidor de l'an II, bien que la loi lui impose de garder son patronyme (nom de naissance) devant les instances publiques. Dans les esprits de beaucoup, ce serait l'inverse, à savoir que l'épouse prend le nom de son mari, sauf si elle en exprime la volonté contraire. Dans les faits, aller à l'encontre de la coutume, c'est extrêmement compliqué, mais c'est une autre histoire.
En d'autres termes, la coutume veut que Madame perde son nom, et s'efface devant l'omniprésence de son mari.

Au Mexique, tout comme dans les autres pays hispanophones, c'est très différent. Tout d'abord, on est l'enfant de ses deux parents. Par exemple, si j'étais mexicain, je m'appellerai Vincent Chosson Beguin. Et ma femme Olga Barbara Grijalva Alvarez. En se mariant, elle conserve ses patronymes (le paternel, qu'elle tient de Manuel Grijalva Mada, et le maternel, qu'elle tient de Magdalena Alvarez Zazueta). Parce qu'après tout, elle a beau s'être mariée, elle reste elle-même, entière (heureusement !).

Notre famille est composée de nos deux origines, j'y apporte mon passé, mon vécu, et Olga apporte son passé, son vécu. Notre famille reflète donc ces deux facettes, et incorpore donc nos patronymes (du moins, nos noms paternels, histoire de ne pas trop surcharger). Nous sommes donc la famille Chosson Grijalva. Composée de Vincent Chosson Beguin, d'Olga Barbara Grijalva Alvarez, et d'Itzel Chosson Grijalva (notre chatte, mais nos futurs enfants seront aussi Chosson Grijalva).

Comme ça, chacun reste lui-même, et le fruit de cette union porte la marque des deux parties prenantes.

Depuis notre mariage, j'ai beaucoup réfléchi à la question (il faut dire qu'il faut lutter jour après jour pour que soit respecté le nom d'Olga). Et j'en suis arrivé à la conclusion que cette façon de faire est beaucoup plus respectueuse des personnes, et que le résultat est beaucoup plus efficace quant aux relations familiales.

L'une des conséquences, par exemple, est que, en France, je suis Chosson, et mes cousines sont Bonnel. Dur à savoir que nous sommes de la même famille ! Au Mexique, Olga est Grijalva Alvarez, et ses cousins sont Cruz Alvarez. Tout de suite, c'est plus évident...

Maintenant, je tiens à signaler que je comprends très bien que des françaises veuillent prendre (ou plutôt emprunter) le nom de leur tendre époux, ont les a tellement fait rêver avec ça depuis leur plus tendre enfance, et tant de monde pense qu'ici c'est comme ça... Alors que la loi dit bien le contraire, et ce, depuis à peine 215 ans... Mais, j'aimerai tellement que l'on puisse ici respecter la loi, et la volonté de ceux qui veulent conserver leur patronyme... Nous sommes mariés depuis presque un an, Olga est en France depuis plus de 6 mois, mais nous sommes continuellement obligés de nous battre pour faire respecter ce droit fondamental.
 
¤ retour à l'accueil
Commentaires
1.   Vincent  ¤  vendredi 20 novembre 2009 à 23:27

J'ai oublié de préciser... Dans le pays des Droits de l'Homme, où est inscrit entre autres le mot égalité sur le fronton des mairies, il est étonnant que l'on veuille forcer une femme à prendre le nom de son époux, alors qu'à l'inverse, il est impossible pour un homme de substituer son nom par celui de son épouse (tout au plus peut-il adjoindre ce nom au sien). Où est l'égalité dans ce cas ?

Exemple pratique : pourquoi un femme étrangère, mariée à un français, se voit obliger l'apparition du terme "épouse X" sur son permis de séjour, alors qu'un homme étranger, marié à une française, ne verra jamais écrit "époux Y" ?

 
2.   Modele  ¤  dimanche 1 août 2010 à 00:10

"du moins, nos noms paternels, histoire de ne pas trop surcharger", c'est tout ?

 
3.   best online casino  ¤  mercredi 27 octobre 2010 à 16:22

Great article! Information is Always KEY. BTW I love how simple your blog layout is!

 
4.   los-realejos  ¤  lundi 20 juin 2011 à 18:12

Thanks for very interesting post. I have a regard for the valuable information you offer in your articles. I really believe you will do much better in the future.

 
5.   Play Card Games Online  ¤  mercredi 13 juillet 2011 à 16:29

That's really amazing fact that you're struggling with those guys for your rights and freedom!
Do respect you and your wife for this coz you're doing the right thing - you're showing them how much u cost and the fundamental principles of law and freedom!

 
6.   Culture and Tourism  ¤  mercredi 20 juillet 2011 à 10:30

Well, this is truly topical problem for me too. I do suppose that it is good when children have both mother??s and father??s surname. I am woman and why should I reject my surname? And why my children should have just their father??s surname? It is unfair in my opinion. As opposed to Europeans, Mexicans do everything right with greater respect to women. Vincent and Olga, don??t give up!

 
7.   International Transport Russia  ¤  lundi 8 août 2011 à 10:31

You are doing everything right, I suppose. You must fight for your human rights, because there are no bad things when man and woman respect the family heritage of each other. I hope that the justice will prevail. Good luck!

 
¤ retour à l'accueil
Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

 
Ajouter un commentaire